Lithothérapie et Lithosophie

De tous temps, les pierres ont fasciné l’être humain par leur beauté, leurs couleurs et leur brillance. Ces éléments d’origine minérale ou organique furent considérés dès l’antiquité comme des matières précieuses et rares, dont les différentes civilisations se servirent pour illustrer le pouvoir terrestre et divin.

On dénombre diverses applications des pierres précieuses et ornementales au cours de l’histoire. Utilisées comme ingrédient constitutif des cataplasmes ou sous forme de poudres ingérées et placées dans les yeux, certains minéraux également réputés pour leurs qualités esthétiques purent être utilisées dans certaines médecines moyenâgeuses. On note également des utilisations artistiques telles que la constitution de pigment pour les plus grand peintres classiques, ainsi que l’inspiration de nombreux mythes et légendes autour de l’inspiration qu’elles suscitent ou du pouvoir qu’on leur attribue.

Le principe de propriétés des pierres apparaît lui aussi dans les lapidaires du moyen-âge. A cette époque, très peu de personnes avaient accès aux différentes variétés minérales, une grande quantité d’entre elles n’étaient pas distinguée en l’absence de connaissance scientifique du sujet, et seules les variétés disponibles par les quelques routes commerciales en activité pouvaient circuler en faible quantité à travers le monde. Si la situation a bien évolué depuis elle reste, même en ce 21e siècle, très empirique.

Dans les années 70, avec l’émergence des spiritualités de transcendance (Importation des traditions asiatiques, Nouvel-Âge) venant peu à peu s’installer en lieu et place des spiritualités de quête philosophique et intellectuelle, naît une nouvelle approche des pierres : L’exploration et l’expérimentation de leur influence subtile. De cette voie découle la lithothérapie méditative utilisée en bien-être et en développement personnel, basée sur les nombreuses expériences personnelles témoignant de ressentis instinctifs d’une transformation de la sensibilité et des comportements au contact des pierres.

C’est aujourd’hui ce que nous appelons la lithothérapie énergéticienne, qui se distingue des utilisations médicales des pierres par les méthodes employées. Aucune des applications utilisées dans cette voie ne permettent d’interaction physique entre le minéral utilisé et l’organisme de l’utilisateur. Cette anomalie aux yeux de la pensée cartésienne n’aura pas empêché l’expérimentation et la recherche sur le sujet, amenant dans certaines écoles telles que Lithosophia à une distinction entre lithothérapie spiritualiste et lithothérapie d’étude, cette dernière considérant l’influence des pierres comme un phénomène pleinement intégré dans le réel et qu’il convient de mieux comprendre.

De la lithothérapie à la Lithosophie

Issue des travaux et expérimentations de Julia Boschiero, formatrice pour Formations Lithothérapie, la lithosophie se définit comme une optimisation de l’application de l’influence minérale au service de l’épanouissement et de la réalisation de chacun. Utilisée comme un miroir, une clé d’accès à notre temple intérieur et un réel apport instinctif dans la réalisation de nos objectif et le développement de nouveaux comportement, l’influence des pierres nous permet à la fois de mieux nous connaître et d’avancer avec une aisance nouvelle vers les transformations souhaitées.

Ce constat a conduit la lithosophie à se distinguer d’autres démarches de lithothérapie :
• Purement énergéticienne, elle n’utilise aucun principe actif et n’applique pas d’action physique. Les cas de maladie sont en lithosophie abordés comme toute situation de difficulté humaine profonde, les influences étant dès lors maniées pour optimiser les capacités de résilience et d’auto-guérison du sujet face aux dysfonctionnements de son organisme.
• Laïque et basée sur le principe d’auto-détermination, la lithosophie ne prend parti pour aucune croyance spirituelle et n’apporte ni diagnostique ni conseils de vie. Bien que la quête du divin puisse être soutenue par l’influence des pierres, nous laissons la liberté individuelle de chacun déterminer les fondements moraux et symbolique nécessaire à l’évolution personnelle. De plus, la lithosophie étant centrée sur l’épanouissement de la vie humaine et non sur le traitement des pathologies, l’affirmation des choix personnels en dehors de toute influence extérieure (et donc de « l’avis » d’un praticien) est une étape fondamentale du travail.
Orientée vers l’étude et la compréhension de l’influence minérale ainsi que vers l’anticipation de ses résultats au contact de l’humain, la lithosophie s’inscrit dans une démarche de recherche empirique et pragmatique. De nombreuses propriétés basées sur l’héritage ou le conditionnement culturel sont ainsi remises en question et réétudiée. Les méthodes d’utilisation sont également éprouvées et optimisées.

C’est dans cette démarche que s’inscrivent les programmes proposés sur Formation-lithotherapie.com, afin de permettre une exploration efficace de cet univers au seuil de nouvelles découvertes dans le respect de la liberté, la sensibilité et la réalisation unique de chacun.


Copyright © Formation-lithotherapie.com – Julia Boschiero 2009-2016